Fabrice Villard

Fabrice Villard a la double profession de poète et musicien.

A travers ses livres et leurs prolongements sous forme de « lectures-spectacles », il défend l’idée d’une poésie vivante, incarnée.
Nourri d’influences aussi diverses que la poésie sonore ou les écrits de Christophe Tarkos, Ghérasim Luca, Jean-Pierre Verheggen ou Olivier Cadiot, son univers passe insensiblement de la gravité à la légèreté.
Artiste au bégaiement virtuose, il replace inlassablement la poésie dans le champs du spectaculaire, à la frontière de la musique et du théâtre.

Il répond à de nombreuses commandes dans le domaine de l’opéra, de la mélodie contemporaine, du mélodrame, conçoit des bandes-sons à partir de ses textes ou des évènements sonores et poétiques « in situ ».