Michaël Grébil

Musicien depuis l’enfance, Michaël Grébil s’est penché depuis quelques années vers le répertoire médiéval. Il a acquis ses connaissances au Centre de musiques médiévales de Paris avec notamment Brigitte Lesne (chant grégorien, polyphonies religieuses ), Pierre Hamon (interprétation, estampies),Emmanuel Bonnardot (vièle, chant, polyphonies XVe), Marco Horvat (luth médiéval) et au cours de stages (notamment avec l’ensemble Micrologus ou encore Gisela Bellsola). Dès lors, il pratique ce répertoire au sein de divers ensembles : Hesperion XXI (Jordi Savall), Alla Francesca (Brigitte Lesne, Pierre Hamon), Obsidienne (Emmanuel Bonnardot), Amadis (Catherine Jousselin), Faenza (Marco Horvat), Saurimondi (Michel Maldonado, Gisela Bellsola), Retroencha (Christophe Deslignes) ou encore Fin Amor ( Bernard Mouton).

Cette découverte du monde médiéval, le pousse à s’intéresser aux répertoires de musiques dites traditionnelles. C’est ainsi qu’il joue depuis quelques années avec le groupe La Roza Enflorese (musique judéo-espagnole) et plus récemment avec la chanteuse Zahava Seewald (musique judéo-marocaine), le groupe Tchekala (Borys Cholewka, musique ukrainienne) et l’ensemble Galata (Magali Imbert, Adel Shams el-Din, Garth Knox). Parallèlement il s’intéresse aux musiques actuelles, électroniques, voue une admiration à des artistes tel que Robert Wyatt, Léo Ferré ou encore Steve Lacy.

Il prépare un disque avec Zahava Seewald autour de la poésie juive avec une approche très actuelle (pop, électroacoustique) qui sortira sur le label de John Zorn, Tzadik. Michaël Grébil propose une vision de la musique rigoureuse et généreuse, puisant l’inspiration dans de nombreux répertoires.

Respectueux de la musicologie s’agissant de la musique médiévale tout en gardant une approche sensible et expressive, il offre également une ouverture vers l’improvisation.

Discographie :

La Roza Enflorese, « La vida es un passahe », Pavane records, 2003.
Alla Francesca instrumental, «  estampies italiennes », direction Pierre Hamon, naïve, 2003.
Alla Francesca,  « Sur la terre comme au ciel », Jade, 2002.
La Roza Enflorese, « Sefarad », Pavane records, 2001.
Obsidienne,  « Josquin des près – missa l’homme armé », direction Emmanuel Bonnardot, Calliope 2000.